Volkswagen

JLB, Mai 2005

Volkswagen Passat

Technique Express & Note

Et la Golf devint familiale !

 

Longtemps la direction de Volkswagen n’a pas cru au concept de monospace compact des familles. Longtemps ils ont résisté. Puis il a fallu se rendre à l’évidence. Au fil des années, alors que les modèles monocorps raflaient parts de marché sur parts de marché, la position de Volkswagen n’était plus tenable. Avec beaucoup de retard, le premier constructeur européen a lancé le Touran, modèle cinq et sept places, conventionnel mais efficace. Aujourd’hui, Volkswagen touche même à l’icône de la marque pour asseoir son positionnement sur ce segment porteur. La Golf, née en 1974, prend désormais de la hauteur (1.59 m de haut). Elle se s’affuble d’un Plus pour en offrir davantage aux familles, pour continuer la « Success Story de la Golf.

 

Technologie DEL

 

Cliquez pour agrandir Si cette Golf Plus s’apparente fort logiquement à sa petite sœur utérine plus sportive, elle affiche pourtant un design extérieur totalement nouveau. Ainsi les portières, les ailes, le capot, les pare-chocs, le pavillon et les optiques ont été redessinées. Une voiture qui a son caractère sans pour autant exclure la concordance des styles. A noter que les optiques arrière sont équipées de la technologie DEL (diodes électro luminescentes) qui avertit en un temps record par sa vivacité d’alluamge le conducteur qui vous suit que vous venez de freiner. Une première sur le marché pour un véhicule produit dans de tels volumes, une première apte à rassurer le père de famille inquiet des conducteurs qui roulent toujours trop près de leur progéniture.

 

Un coffre à plancher modulaire

 

Cliquez pour agrandir A bord, le sérieux de la marque est toujours présent. Pour coller à l’époque et et à la nouvelle vocation du véhicule, la position des sièges avant a été relevée de 75 mm et la banquette arrière (réhaussée de 85 mm, les enfants apprécieront) multimodulaire est fractionnable en deux parties asymétriques (40/60) qui coulissent séparément sur 160 mm. Le volume de coffre varie ainsi de 395 à 505 litres. Et du coffre, justement, parlons-en. Il dispose d’une astuce assez intéressante. Le plancher modulaire - en série sur toutes les versions - peut ainsi se positionner sur deux niveaux. En position haute, il permet de libérer un coffre supplémentaire et discret. Idéal lorsque l’on doit laisser des affaires dans son véhicule à l’abri des regards ! Toujours dans le registre pratique, la Golf Plus offre 43 possibilités de rangements et de fixations dans l’habitacle, en haut, en bas et sur les côtés, pour les lunettes, les canettes, le portable ou le parapluie. Un habitacle sans grande trouvaille ou nouveauté qui fait dans la sobriété classe propre à la marque !

 

Le train arrière multibras de la Golf V

 

Cliquez pour agrandir Les vrais points forts de cette Golf Plus sont ailleurs. Dans la tenue de cap par exemple, fidèle aux standards de la marque. Sur les routes de Bretagne, notre Golf Plus n’a pas bronché forte du train arrière multibras issu de la Golf V qui a déjà fait ses preuves. Le roulis est très bien contenu, la Golf Plus colle à la route qui plus est dans un confort moins raide que celui de la Golf berline. Un excellent compromis ! Autre point fort : les motorisations. Cliquez pour agrandir Nous avons essayé coup sur coup la version essence 1.6 FSI et diesel TDI 140 ch. Avec l’injection directe, les motorisations essence gagnent en agrément d’utilisation mais du mal à reprendre vraiment du poil de la bête face au rouleau compresseur du diesel (la Golf Plus devrait se vendre à 90% en diesel). La motorisation 1.6 FSI qui développe 115 ch est à ce point exemplaire par ses performances, sa souplesse et sa consommation. Avec un 0 à 100 km/h en moins de douze secondes, la Golf Plus 1.6 FSI cadre bien avec une utilisation familiale raisonnée. Et de raison justement il est question lorsque l’on évoque la consommation : 7,2 litres aux 100 km.

 

Essence ou diesel ?

 

Cliquez pour agrandir Tout à fait convenable même comparés aux 5,7 litres aux 100 km de la version 2.0 16S TDI 140 que nous prenons en main dans la foulée. Pour les pères de famille plus friands de sensation, cette version 2.0 TDI (Boîte manuelle six rapports) qui développe 140 ch répond présent avec une accélération de 0 à 100 km/h en 9,7 secondes. Le couple de 320 Nm dès 1750 tr/min fait des ravages en reprise. La familiale sportive dans l’esprit de la Golf. Cependant pour disposer de cette Golf Plus survitaminée en finition Confort, il faut débourser 24 740 euros contre 21 290 euros pour la version essence. Pour les familles qui roulent moyennement le 1.6 FSI a des arguments. A moins que le 1.9 TDI qui développe 105 ch ne mette tout le monde d’accord avec des performances honnêtes (0 à 100 km/h en 11,9 secondes) et une consommation très limitée à 5,4 litres aux 100 km/h pour un prix médian de 22 420 euros en finition Confort. Si le Touran est trop grand, la Golf V trop sportive, la Golf Plus offre une alternative plus que crédible aux jeunes familles. Enfin serions-nous tentés de dire !

 

 

Golf Plus 2.0 16S TDI 140

Moteur

1968 cm3

Puissance

140 ch à 4000 tr/mn

Couple

320 Nm de 1750 à 2500 tr/mn

Poids à vide maxi

1426 kg

Dimensions (L/l/h)

4.21 m/ 1.76 m/1.59 m

Consommation moyenne

5.7 l/100 km

Vitesse maxi sur circuit

202 Km/h

Emission de CO2 (g/km)

154

 

Golf Plus 1.6 FSI 115 ch

Moteur

1598 cm3

Puissance

115 ch à 6000 tr/mn

Couple

155 Nm à 4000 tr/mn

Poids à vide maxi

1318 kg

Dimensions (L/l/h)

4.21 m/ 1.76 m/1.59 m

Consommation moyenne

7.2 l/100 km

Vitesse maxi sur circuit

199 Km/h

Emission de CO2 (g/km)

173

 


J'aime
 

- Coffre modulaire

- Motorisations

- Tenue de route
 

 
J'aime pas
 

- Ambiance intérieure