CanalAuto - L'essentiel de l'Automobile


La Une ! Journal Info-Plus Cote Clins d'oeil Annonces A propos ...
Banc d'essais Concepts Nouveautés Salons Forum Photos Contact

Infos 2005

Archives 2004

Archives 2003

Archives 2002

Archives 2001

Archives 2000

Archives 1999

Orfèvrerie automobile : Une vie sous la lampe

Il est 22 heures. Des loupiottes percent la douce obscurité de l’Atelier Fournier à Bouzel tout près de Clermont-Ferrand. Derrière les fenêtres, un couple particulièrement méticuleux est à la tâche. « Parfois nous avons l’impression de nous retrouver comme Gepetto sous la lampe avec notre dos voûté en souffrance et notre presbytie qui gagne du terrain ». Ces propos symbolisant un jansénisme laborieux mâtiné de passion sont ceux de Caroline Fournier, qui avec son époux Tristan, ont passé leur vie à réaliser des maquettes automobiles à l’échelle 1/8ème, leur Pinocchio à eux, loin de toute sinécure.

2000 heures de travail pour un modèle

Lui était prothésiste dentaire fondu de maquettisme, elle institutrice, passionnée de voiture dès sa plus tendre enfance. Le destin les a fait se rencontrer un jour de course au Castellet . Depuis, ils ne sont plus quittés et ont tout lâché pour ouvrir leur atelier de fabrication de maquettes entièrement réalisées à la main. De l’orfèvrerie cousue main ! Un travail artistique de forçat qui a permis à ce jour la naissance d’environ trente modèles à peine, entre Bugatti Indianapolis et Ferrari F40. Le dernier en date, l’Auto Union 16 cylindres Type C de Bernd Rosemeyer a nécessité la bagatelle de 2000 heures de travail. Des objets d’art de plusieurs dizaines de milliers d’euros, réalisés sur commandes, pour de richissimes amateurs comme Alain Prost ou Hervé Ogliastro, petit-fils de Louis Vuitton.

Un châssis millimétré

Sur un plan purement technique, ces deux experts mondiaux de la maquette dissèquent chaque véhicule qu’ils entreprennent de réaliser, avec le maximum de fidélité. Rien n’est laissé au hasard, de la partie châssis millimétrée au volant en bois ou cuir en passant par les sièges en peau d’agneau « Nous coulons par exemple les pneus avec du Flexcomet d’un réalisme surprenant » confie Caroline Fournier. Quant à la Ferrari F 40 réalisée en kevlar et plastique à la demande d’un certain Alain Prost, elle a été réalisée en résine époxy fluide afin de restituer au mieux l’authenticité de la carrosserie.
Aujourd’hui, les époux Fournier se tournent davantage vers la création. Histoire de laisser place à leur imagination ! Une respiration pour des artistes qui ont travaillé pendant des années dans le respect millimétré de la reproduction de modèles phares.

 



Retour sommaire Info-Plus


Copyright © 2005 CanalAuto : Tous droits réservés